1959

Michel Beligond, un grand affichiste de l’automobile. Avec le catalogue de ses affiches.

Michel Beligond, un grand affichiste de l’automobile

 Avec le catalogue de ses affiches 

Par Jean-Charles Giroud

Michel Beligond (1927-1973) est un grand maître de l’affiche de courses automobiles. Avec Géo Ham (1900-1972) ou Michael Turner (1934), il figure parmi les meilleurs illustrateurs d’un domaine aussi prestigieux et qu’observé.

beligond-1Son talent de dessinateur et d’illustrateur en matière de voitures ou de motos l’amène à réaliser de nombreuses couvertures de revues, d’illustrations et d’affiches. Dans ce dernier domaine, il donne, par exemple, une remarquable série de d’affiches officielles pour les 24 Heures du Mans. Il répond aussi aux sollicitations d’autres grandes courses, comme le Grand Prix de Monaco, celui de Reims, les 1000 km de Paris et tant d’autres. (suite…)

Lire la suite

04-0065

Histoire de l’affiche touristique suisse, un enjeu commercial et identitaire. 1e partie.

 

L’histoire de l’affiche touristique suisse comme enjeux commercial et identitaire

Survol d’un siècle de création

Première partie

 Par Jean-Charles Giroud

 

 Cet article est une version revue et complétée de celui paru dans l’ouvrage :  Paradis à vendre, un siècle d’affiches touristiques suisses, Genève, Neuchâtel, 2005, pp. 116-149.

Les légendes des illustrations sont données à la fin.

La deuxième partie de cet article est donnée dans ce même blog.

 

poster_212515_zAu dix-neuvième siècle, s’il avait fallu compter sur l’affiche touristique pour renouveler les arts décoratifs, il est probable que la révolution de l’Art nouveau attendrait encore. De toutes les branches de l’affiche, celle-ci se cantonne le plus souvent dans la convention. Elle reste proche des principes de la peinture académique, celle qui domine dans les salons de la grande bourgeoisie européenne, celle contre laquelle les fondateurs parisiens de l’affiche artistique moderne fulminent et  luttent. Parfois belle, l’affiche touristique évite cependant tout audace, s’en tenant à des formules sages et éprouvées. S’adressant à un large public dont les familles, elle ne peut se compromettre en allusions graveleuses, dont Jules Chéret, Jules Alexandre Grün ou Henri de Toulouse-Lautrec truffent leurs affiches de publicité ou de spectacle, domaines qui peuvent se prêter à une approche plutôt gaillarde. (suite…)

Lire la suite

poster_113404_z

Histoire de l’affiche touristique suisse, un enjeu commercial et identitaire. 2e partie.

L’histoire de l’affiche touristique suisse comme enjeux commercial et identitaire

Survol d’un siècle de création

Deuxième partie

 Par Jean-Charles Giroud

 

 Cet article est une version revue et complétée de celui paru dans l’ouvrage :  Paradis à vendre, un siècle d’affiches touristiques suisses, Genève, Neuchâtel, 2005, pp. 116-149.

Les légendes des illustrations sont données à la fin.

La première partie de cet article est donnée dans ce même blog.

 

L’Entre-deux-guerres écartelé

Tradition, renouvellement et expression patriotique

poster_205173_zLe tourisme de l’après-guerre ressemble peu à celui d’avant 1914. Devant des difficultés prévisibles du secteur, l’Office nationale suisse du tourisme est fondé en 1917. La clientèle change, même si les voyages restent encore l’apanage d’une élite fortunée. L’affiche aussi a changé. La guerre en a fait un média puissant et incontournable. Son efficacité a fait l’objet de nombreuses études, notamment de psychologie appliquée. La publicité se professionnalise, les agences et les écoles de publicité apparaissent. L’ère de la réclame commence. (suite…)

Lire la suite

poster_206528_z

Les affiches touristiques suisses primées, 1942-1970

Les affiches touristiques à travers le « Concours des meilleures affiches suisses de l’année » de 1942 à 1970 

par Jean-Charles Giroud

 

Cet article est une version revue et complétée de celui paru dans l’ouvrage :  Paradis à vendre, un siècle d’affiches touristiques suisses, Genève, Neuchâtel, 2005, pp. 76-95.

Les légendes des illustrations sont données à la fin.

 

Un domaine disputé et contrasté

poster_109213_zDurant l’Entre-deux-guerres, le paysage de l’affiche touristique suisse est plus que contrasté. En Suisse alémanique, il est généralement marqué par la volonté de donner à ces publicités une haute qualité. Les affiches témoignent des tentatives expérimentales les plus avant-gardistes à travers les photomontages de Herbert Matter, les audaces graphiques d’Otto Morach, d’Augusto Giacometti ou de Hans Handschin. Certaines grandes stations – surtout celles des Grisons comme Saint-Moritz – donnent un véritable style à leurs affiches – mais également à leurs autres imprimés touristiques – grâce notamment au travail exceptionnel de Walter Herdeg et Walter Amstutz. (suite…)

Lire la suite

1967-Affiche Pacem in terris II, congres a Geneve 13,4,1967[1]

Hans Erni et l’affiche, un maître du graphisme suisse

Hans Erni et l’affiche

un maître du graphisme suisse

par Jean-Charles Giroud

 

Les références données après le titre de chaque affiche se réfèrent au catalogue raisonné des affiches de Hans Erni : Jean-Charles Giroud, « Hans Erni, les affiches, 1927-2009 », Genève, Patrick Cramer Editeur, 2012 (cet ouvrage existe également en allemand). Les lignes ci-dessous constituent un extrait de l’introduction.

Voir aussi : Jean-Charles Giroud, « Hans Erni », Genève, Patrick Cramer Editeur, 2015 (cet ouvrage existe également en allemand).
Hans Erni (1909-2015), un des plus importants artistes suisses, est avant tout peintre. Mais, dès la fin des années 1920, il réalise de nombreuses affiches qui forment avec les années un ensemble cohérent, intimement relié au reste de son travail. Elles lui permettent de donner la mesure de sa capacité à communiquer, de son sens de la synthèse, de son talent graphique. Elles sont l’expression même de son engagement social, artistique, humain.

poster_199059_zLa renommée et l’amitié aidant, Hans Erni a souvent été sollicité pour la réalisation d’annonces de manifestations, d’expositions, de concerts. Pour lui-même, il dessine de nombreuses affiches qui permettent de suivre pas à pas le développement de sa carrière et sa propre manière de se percevoir. Il cantonne l’essentiel de son activité graphique à l’affiche. Celle-ci n’est pas pour lui une profession mais le moyen de donner une large diffusion à son art et à ses idées. Avec Hans Erni, l’art de la rue porte mieux que jamais son nom et, bien que peintre, il reste comme un des grands affichistes de la Suisse, reconnu bien au-delà des frontières. (suite…)

Lire la suite

IMG_0972-2

Comment imprime-t-on les affiches ? Les principales techniques

Comment imprime-t-on les affiches ?

Les principales techniques

par Jean-Charles Giroud

 Les légendes des illustrations sont données à la fin.

Lithographie, offset, sérigraphie, héliographie, typographie, linogravure, chromotypographie, Procédé 301, trichromogravure, etc. Que recouvrent ces termes ? Quels sont ces procédés ? Comment identifier la technique d’impression d’une affiche ? 

Les affiches existent depuis des millénaires. Avec l’imprimerie, elles connaissent une large utilisation et une diffusion extraordinaire. La manière de les imprimer a varié avec le temps et l’évolution technique. Identifier ces techniques est une nécessité pour tout collectionneur et amateur. Mais cette tâche n’est pas toujours aisée. Les lignes ci-dessous tentent de donner quelques éléments. (suite…)

Lire la suite

viollier-plat

Auguste Viollier (1854-1908), catalogue raisonné des affiches

Auguste Viollier (1854-1908)

Catalogue raisonné des affiches

par Jean-Charles Giroud

Voir aussi l’article sur Auguste Viollier dans ce même blog.

Auguste Viollier n’a réalisé au cours de sa carrière qu’une vingtaine d’affiches. Mais, par son sens artistique, son talent d’organisateur et sa capacité à faire travailler des artistes autour d’un même projet, il renouvelle en profondeur l’art de l’affiche en Suisse comme fondateur et directeur de la Société suisse d’affiches artistiques à Genève. (suite…)

Lire la suite

IMG_0856-2

Auguste Viollier (1854-1908), dit Godefroy, artiste, caricaturiste, affichiste genevois

Auguste Viollier (1854-1908), dit Godefroy

artiste, caricaturiste, affichiste genevois

 par Jean-Charles Giroud

 

Cet article est une version revue et complétée de celui paru dans la revue Musées de Genève, mai 1997, n° 344, pp. 14-22.

Les légendes des illustrations sont données à la fin.

Genève, Paris, Genève

IMG_0882-2Fils d’un pasteur intimement mêlé aux disputes religieuses du XIXème siècle, Auguste Viollier ne peut qu’hériter de son père un goût immodéré pour l’observation de la vie sociale[1]. En y ajoutant un grand talent de dessinateur, le sens aiguisé du ridicule et de l’humour, il deviendra un des grands caricaturistes suisses de son époque. Mais surtout, par sa capacité à faire travailler de nombreux artistes ensemble, son sens de l’initiative et de l’entreprise, il s’affirmera comme un des fondateurs majeurs du mouvement de l’affiche artistique suisse. (suite…)

Lire la suite

verbier-5

Une affiche pour le Valais et pour Verbier. Hommage à Pierre Darbellay.

Une affiche pour le Valais et pour Verbier,

un hommage à Pierre Darbellay (1903-1969)

(Heinrich Schellenberg, Valais ou Verbier, 1954)

 

Jean-Charles Giroud

 

En matière de publicité touristique, l’affiche photographique apparaît en Suisse durant les années 1920, époque durant laquelle l’Office national du tourisme commence à en commander aux meilleurs photographes. Ces affiches en noir et blanc peinent à concurrencer les belles réalisations en couleur qui annoncent les grandes stations et régions touristiques.

 

Cependant, dès les années 1950, l’affiche photographique s’impose. Cette évolution s’explique par des considérations techniques autant que financières. L’offset est désormais en mesure d’imprimer de manière satisfaisante et à bon marché des affiches en couleur de grandes dimensions. Cette technique remplace partout les presses lithographiques. Ce changement est décisif et ses effets se manifestent encore aujourd’hui. (suite…)

Lire la suite

poster_211083_z

Des affiches politiques qui se ressemblent !

Des affiches qui se ressemblent

Jean-Charles Giroud

Dans le domaine de la publicité, du graphisme ou de la communication, tout n’est qu’un éternel recommencement. Est-il possible d’être original alors que depuis des siècles les commerçants cherchent le meilleur moyen pour se démarquer de la concurrence, la meilleure idée pour faire connaître leurs produits. Souvent, une idée qui paraît originale aujourd’hui n’est que la reprise d’une autre déjà utilisée, parfois bien des décennies auparavant ! (suite…)

Lire la suite