DSC_0305

Yvette Guilbert, Henry-Claudius Forestier, Maurice Baud. Histoire d’une affiche

Yvette Guilbert, Henry-Claudius Forestier, Maurice Baud

Histoire d’une affiche

 

Par Jean-Charles Giroud

 

Yvette_Guilbert_by_André_SinetAu début du vingtième siècle, la chanteuse Yvette Guilbert (1865-1944) bénéficie d’une célébrité considérable. Elle anime les folles soirées de tous les cabarets et cafés-concerts à la mode, du Chat Noir au Moulin Rouge en passant par le Divan Japonais. Consciente de sa propre valeur et de l’importance de sa publicité, elle ne commande d’affiches qu’aux meilleurs spécialistes de son époque, parmi lesquels Théophile Alexandre Steinlen (1859-1923), Charles Léandre (1862-1934), Ferdinand Bac (1859-1952), Henri Gabriel Ibels (1867-1936), Jules Chéret (1836-1932). Henri de Toulouse-Lautrec (1864-1901), à qui elle refuse une affiche trop peu flatteuse en 1894, l’immortalise dans plusieurs albums de lithographies et dans son affiche Divan Japonais (1892), en lui coupant la tête pour ne laisser apparaître que sa silhouette reconnaissable entre mille !
(suite…)

Lire la suite

loupot-13

Le plus suisse des affichistes français : Charles Loupot

Le plus suisse des affichistes français : Charles Loupot

Thierry Devynck

historien de l’affiche, conservateur à la Bibliothèque Forney, commissaire de l’exposition

Présentation de l’exposition au Musée de l’imprimerie et de la communication graphique de Lyon,

visible jusqu’au 28 août 2016.

 

Le Musée de l’imprimerie de Lyon, ayant élargi son domaine à l’ensemble des voies de la communication graphique, consacre à l’affiche sa première grande exposition dans ce champ nouveau et choisit pour cela Charles Loupot (1892-1962), un des plus grands affichistes français, et l’un des inventeurs du style Arts déco. Son œuvre, d’une variété qui peut paraître déroutante, forme comme un répertoire des différentes manières possibles de la communication graphique appliquée à la publicité commerciale.

Les pièces présentées proviennent pour l’essentiel des collections de l’artiste, pieusement conservées par la famille, à quoi se sont ajoutées quelques pièces venues de la Bibliothèque Forney, de Paris. (suite…)

Lire la suite