1959

Michel Beligond, un grand affichiste de l’automobile. Avec le catalogue de ses affiches.

Michel Beligond, un grand affichiste de l’automobile

 Avec le catalogue de ses affiches 

Par Jean-Charles Giroud

Michel Beligond (1927-1973) est un grand maître de l’affiche de courses automobiles. Avec Géo Ham (1900-1972) ou Michael Turner (1934), il figure parmi les meilleurs illustrateurs d’un domaine aussi prestigieux et qu’observé.

beligond-1Son talent de dessinateur et d’illustrateur en matière de voitures ou de motos l’amène à réaliser de nombreuses couvertures de revues, d’illustrations et d’affiches. Dans ce dernier domaine, il donne, par exemple, une remarquable série de d’affiches officielles pour les 24 Heures du Mans. Il répond aussi aux sollicitations d’autres grandes courses, comme le Grand Prix de Monaco, celui de Reims, les 1000 km de Paris et tant d’autres. (suite…)

Lire la suite

04-0065

Histoire de l’affiche touristique suisse, un enjeu commercial et identitaire. 1e partie.

 

L’histoire de l’affiche touristique suisse comme enjeux commercial et identitaire

Survol d’un siècle de création

Première partie

 Par Jean-Charles Giroud

 

 Cet article est une version revue et complétée de celui paru dans l’ouvrage :  Paradis à vendre, un siècle d’affiches touristiques suisses, Genève, Neuchâtel, 2005, pp. 116-149.

Les légendes des illustrations sont données à la fin.

La deuxième partie de cet article est donnée dans ce même blog.

 

poster_212515_zAu dix-neuvième siècle, s’il avait fallu compter sur l’affiche touristique pour renouveler les arts décoratifs, il est probable que la révolution de l’Art nouveau attendrait encore. De toutes les branches de l’affiche, celle-ci se cantonne le plus souvent dans la convention. Elle reste proche des principes de la peinture académique, celle qui domine dans les salons de la grande bourgeoisie européenne, celle contre laquelle les fondateurs parisiens de l’affiche artistique moderne fulminent et  luttent. Parfois belle, l’affiche touristique évite cependant tout audace, s’en tenant à des formules sages et éprouvées. S’adressant à un large public dont les familles, elle ne peut se compromettre en allusions graveleuses, dont Jules Chéret, Jules Alexandre Grün ou Henri de Toulouse-Lautrec truffent leurs affiches de publicité ou de spectacle, domaines qui peuvent se prêter à une approche plutôt gaillarde. (suite…)

Lire la suite

poster_113404_z

Histoire de l’affiche touristique suisse, un enjeu commercial et identitaire. 2e partie.

L’histoire de l’affiche touristique suisse comme enjeux commercial et identitaire

Survol d’un siècle de création

Deuxième partie

 Par Jean-Charles Giroud

 

 Cet article est une version revue et complétée de celui paru dans l’ouvrage :  Paradis à vendre, un siècle d’affiches touristiques suisses, Genève, Neuchâtel, 2005, pp. 116-149.

Les légendes des illustrations sont données à la fin.

La première partie de cet article est donnée dans ce même blog.

 

L’Entre-deux-guerres écartelé

Tradition, renouvellement et expression patriotique

poster_205173_zLe tourisme de l’après-guerre ressemble peu à celui d’avant 1914. Devant des difficultés prévisibles du secteur, l’Office nationale suisse du tourisme est fondé en 1917. La clientèle change, même si les voyages restent encore l’apanage d’une élite fortunée. L’affiche aussi a changé. La guerre en a fait un média puissant et incontournable. Son efficacité a fait l’objet de nombreuses études, notamment de psychologie appliquée. La publicité se professionnalise, les agences et les écoles de publicité apparaissent. L’ère de la réclame commence. (suite…)

Lire la suite

poster_206528_z

Les affiches touristiques suisses primées, 1942-1970

Les affiches touristiques à travers le « Concours des meilleures affiches suisses de l’année » de 1942 à 1970 

par Jean-Charles Giroud

 

Cet article est une version revue et complétée de celui paru dans l’ouvrage :  Paradis à vendre, un siècle d’affiches touristiques suisses, Genève, Neuchâtel, 2005, pp. 76-95.

Les légendes des illustrations sont données à la fin.

 

Un domaine disputé et contrasté

poster_109213_zDurant l’Entre-deux-guerres, le paysage de l’affiche touristique suisse est plus que contrasté. En Suisse alémanique, il est généralement marqué par la volonté de donner à ces publicités une haute qualité. Les affiches témoignent des tentatives expérimentales les plus avant-gardistes à travers les photomontages de Herbert Matter, les audaces graphiques d’Otto Morach, d’Augusto Giacometti ou de Hans Handschin. Certaines grandes stations – surtout celles des Grisons comme Saint-Moritz – donnent un véritable style à leurs affiches – mais également à leurs autres imprimés touristiques – grâce notamment au travail exceptionnel de Walter Herdeg et Walter Amstutz. (suite…)

Lire la suite